Trump-Clinton: les bandes-son de la castagne électorale

Par Simon Rico

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je voudrais être une aussi bonne présidente que Beyoncé est une grande artiste. » Cette petite phrase d'Hillary Clinton, prononcée le 16 décembre 2015 lors d'un rassemblement à Iowa City alors qu'elle n'était encore que la favorite à l'investiture démocrate, a été abondamment commentée par les médias américains et les réseaux sociaux. Il s'agissait pourtant d'un bout de réponse à la question innocente d'une jeune électrice : « Préféreriez-vous être présidente ou Beyoncé ? »