L’accès au vote, l’autre enjeu des «midterms»

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Soyons sérieux, il n'y a absolument rien à attendre des Américains. Quand bien même les démocrates remporteraient les midterms, ils retomberont bien vite dans leurs travers qu'on leur connait, et oublieront leurs vaines promesses. C'est dans la culture de ces gens, on ne peut rien faire contre ça.

Que les autorités locales républicaines fassent tout pour décourager les électeurs qui leur sont potentiellement opposés, qu'elles s'arrangent pour que les minorités ne puissent exercer leur droit de vote est une chose, la responsabilité individuelle en est une autre. Les Etats Unis sont en effet à priori composés de citoyens majeurs ( enfin , on peut le croire avec le temps ) et donc, soit ils sont composés de citoyens aliénés au sens addictif du terme se réfugiant dans la violence et mettant en avant constamment le fait communautaire sans issue, soit ils foutent dehors cette bande de foutriquets républicains qui nous mènent tout droit au désastre planétaire.

Ce n'est pourtant pas compliqué à entendre, dans un démocratie qui demeure formelle mais également majeure.

On peut toujours si on veut !Je trouve que le système scandinave est le meilleur du monde`,à savoir tous ceux qui ont le droit de vote recoivent un bulletin de vote ! Et où le nombre de votants dépasse par moment les 80% ! Ailleurs ce qui décourage les gens de faibles ressources , c'est de se présenter pour se faire enregistrer et c'est à la gueule du client ! je me souviens que dans les années soixantes le journal l'humanité a expliqué le calvaire des noirs qui voulaient voter , et où on présente au noir qui veut se faire inscrire un journal chinois , on lui demandait s'il pouvait lire , le pauvre répond mais ce n'est pas en anglais , néanmoins il est resté sur sa faim en abodonnant le régistrement !
  • Nouveau
  • 06/11/2018 09:29
  • Par

La première grande démocratie ne veut toujours pas organiser celle-ci correctement. Les tracasseries locales pour éviter le vote de certains groupes est un scandale mais le crime c'est le système électoral des présidentielles. Continuer comme aux temps des diligences, qui laissait la possibilité aux candidats de parcourir une partie du pays (partie Est principalement) durant les primaires,  figer les résultats états par états avec mandat impératif pour les grands électeurs, ce qui aboutit parfois à ce que le minoritaire en voix soit élu, toujours aux bénéfices des républicains, cas Trump, tout cela devient une insulte, voire un crime contre la démocratie.

Problème, personne ne peut s'attaquer à la constitution. Une élection peut s'organiser à l'échelle du pays et non des états mais ils sont "bloqués" mentalement par un texte de 1787 !! les américains considérés comme des pragmatiques disposent d'une ouverture d'esprit en politique dignes de sous-développés, d'archaïsme primaire, de croyants béni-oui-oui du plus pur obscurantisme.

Le seul avantage des Etats Unis, c'est qu'ils reposent sur une philosophie toquevilienne qui induit le respect de la loi et surtout des contre-pouvoirs. C'est une démocratie de protestants pour lequel l'argent est roi, mais c'est aussi un pays où le fascisme ne passera jamais pour ce que je viens d'énoncer très brièvement. Pour le reste, oui, les U.S.A. sont déplorables.

La première grande démocratie ne veut toujours pas organiser celle-ci correctement.

Je ne reconnais qu'une démocratie même si elle était imparfaite, entachée de guerres et acceptait l'esclavage, c'était à Athènes au Vè siècle av. J-C. Il s'agissait d'un régime où les décisions étaient prises par le peuple et pour le peuple.

L'exemple américain n'a que le "vote" comme caution du terme de démocratie. Or le vote peut éventuellement être une des composantes démocratique mais en aucun cas une résultante de celle-ci. Et seulement si chaque courant et chaque citoyen peut se présenter. Ce qui est loin d'être le cas. C'est donc un système oligarchique tout comme en France.

Ce système permet à quelqu'un comme macron qui représentait à peine 18% des français en age de voter de représenter la France dans son ensemble et gouverner pour les intérêts de sa caste tout en se prévalant de la démocratie. Personnellement j'appelle cela une imposture et ne le cautionne en aucun cas.

Il serait également utile de rappeler que Trump a été élu avec moins de voix que son adversaire.

La démocratie a bon dos.

P.S. : Si le vote a lui seul représente une véritable démocratie, nous sommes en démocratie une fois tout les 5 ans et lors d'un référendum (si nos "représentants" en tiennent compte, souvenons nous de 2005)

En cette époque là à Athènes, le peuple avec droit de vote représentait un % très faible de la population, les autres étant des esclaves, sans droit de vote naturellement….

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Les esclaves et non athéniens n'avaient aucun pouvoir effectivement, mais le vote ne représentait qu'une petite partie de l'organisation démocratique. Les représentants du peuple étaient en majorité tirés au sort. S'ils avaient été élus, ce n'aurait pas été un système démocratique (pouvoir du peuple) mais oligarchique (pouvoir de quelques uns). Cette rengaine vote = démocratie a la vie dure et est pourtant la résultante d'un postulat éroné...

Voici ce qu'en disait l'abbé Sieyès, l'un des pères de notre système oligarchique actuel — Discours du 7 septembre 1789

« Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

  • Nouveau
  • 06/11/2018 10:07
  • Par

Merci Mathieu Magnaudeix.

Moi qui vous demandais justement il y a quelques jours plus de précisions sur ces radiations et ce redécoupage électoral, je suis servi !

Le redécoupage en lui-même fait que les Démocrates doivent gagner d'environ au moins 7% dans les urnes pour gagner réellement ! Et encore, ça aurait pu être pire si le redécoupage bourrin des Républicains en Pennsylvanie n'avait pas été remis en cause par la justice !

@Lavoisier : "Soyons sérieux, il n'y a absolument rien à attendre des Américains. Quand bien même les démocrates remporteraient les midterms, ils retomberont bien vite dans leurs travers qu'on leur connait, et oublieront leurs vaines promesses. C'est dans la culture de ces gens, on ne peut rien faire contre ça. "

Possible, mais vue la pression "socialiste" montante au sein du parti démocrate, on ne peut être aussi affirmatif.

Make white America great again !

Et certains trouvent des qualités à Trump, et pensent qu'on peut s'appuyer sur cette Amérique...

En complément sur l'actualité aux Etats-Unis, extraits des dernières 72 heures de la Revue d'Actu quotidienne:

  • Nouveau
  • 06/11/2018 11:10
  • Par

Avec une croissance dépassant la barre des 4 % au deuxième trimestre ,

une consommation des ménages ayant progressé également de 4 %,

une économie en cours de relocalisation.

Une réforme fiscale qui réduit l'imposition des entreprises de 35 à 21 %,

un rapatriement des entreprises et bénéfices des filiales américaines à l'étranger par leur maison-mère.

les exportations qui ont grimpé de 9,3 % grâce à sa politique commerciale protectionniste.

...

Hum, Difficile pour les démocrates de le déstabiliser ! Je crains que pour certains , dans le camps "progressiste" le réveil va être dur !

Merci, monsieur Trump, merci de mettre un terme à l'attitude odieuse de l'Allemagne vis à vis de ses partenaires, merci de placer l'Allemagne face à ses responsabilités européennes !

Pardon, mais votre homélie n'est pas sérieuse! Elle est à revoir ! C'est à quelques nuances près le bilan d'Obama que vous nous citez, là !

Franchement, avant de lancer des appels, informez-vous!

Si Trump avait réalisé tout ça, en 2 ans avec ses petits bras; Wouaaaw ! Vachement fortiche, le mec !!cool

Arrêtez de lire le monde ou BFM,

Lisez ceci;

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/trump-et-la-baisse-spectaculaire-201244 

 

BFM?, tout dépend de la source, c'est rarement pertinent, à quelques exceptions près!

Pour moi, Elie Cohen n'est pas un économiste sérieux il n’explique rien, survole les causes tout en traçant la voie de la rédemption du système d’accumulation en écho aux gouvernements. Si il faut choisir un Cohen, je préfère Daniel!

Il m'arrive de consulter des magazines d'investisseurs, Mais à tout prendre je préfère un bon livre d'histoire! S'enfermer dans un discours purement économique est un piège à courte vue!

Je ne ne suis pas Trumpiste, mais son bashing simpliste m'insupporte !

Je pense que ce qui fait le succès de Trump, c'est qu'il fait de la politique, on peut le déplorer, ne pas l' aimer, c'est mon cas mais il a une vision. Et il a un programme. Si l'opposition n' a pas conscience de ça, c'est problématique!

S'il parvient à les appliquer, notamment la grande ambition de rénover les infrastructures, cela pourrait ressembler à un nouveau New Deal .  En attendant, Le chômage a diminué pour les travailleurs dans tous les niveau d'éducation. Parmi les diplômés du secondaire qui n'ont jamais fréquenté l'université et qui ont 25 ans et plus, il a atteint son plus bas niveau. Le Bureau of Labor Statistics indique que le taux de chômage des travailleurs noirs et hispaniques a chuté au plus bas. C'était il y a 45 ans ! Des générations complètes de défavorisés n'avaient jamais connu une telle demande d'embauche et le plein emploi. L'économie, revitalisée par l'enthousiasme des perspectives d'avenir, se développe à nouveau. L’indice de confiance des consommateurs du Conference Board est à son plus haut niveau depuis 17 ans et l'Indice des perspectives de l'Association nationale des manufacturiers est à sa moyenne annuelle la plus élevée de son histoire.

It's the facts !

Pardon, mais vos délires sur mon "anti-germanisme" supposé, son carrément stupide ! On peut critiquer la politique hégémonique Allemande, sans être taxé de racisme !

Non,  les populistes ne sont pas l'ennemis mais le symptôme. Tant que vous en prendrez à lui, vous vous planterez! Notre véritable ennemis, c'est nous même!

A lire

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/trump-et-la-baisse-spectaculaire-201244 

...On se demande bien pourquoi des cavaranes et des dizaines de milliers d'immigrants prennent tous les risques pour absolument vouloir vivre dans cet enfer Nord Américain!

Vous avez raison sur le constat. Que l'amélioration soit réellement liée à la politique de Trump est par contre beaucoup plus discutable. On peut aussi s'interroger sur des mesures qui boostent les finances des entreprises à court terme en hypothequant le plus long terme. Cette stratégie politique fait d'ailleurs penser à Reagan et son succès économique illusoire.

D'accord, discutons! 

Ce qu'on lui reproche c'est de subordonner la mondialisation aux intérêts nationaux, un protectionnisme relatif en somme. il ne s'agit plus d'une politique systématique d'intervention tous azimuts, mais au cas par cas. Les reproches économiques proférés sont qu'outre son protectionnisme, il plombe l'avenir en creusant la dette  (déficit de 3.9%,) et baisse les impôts des entreprises ( de 21% à 35%) .

Puis-je rappeler à ce propos, qu'un homme, au cours des années 1920, nommé Franklin Delano Roosevelt  à lui-même creusé fortement le déficit public, pratiqué une politique constante de baisse des impôts, alors même que les inégalités se creusaient fortement. Ça ne lui quand-même pas trop mal réussi!

Il y a dette et dette!

Il y a la signification  étriquée dominante actuelle de la caste globalisée qui consiste à lutter contre la dette en respectant des critères ubuesque tout en creusant les inégalités, généralisant la précarité, détruisant nos emplois et nos usines, privatisant les profits et en collectivisant les pertes pour servir une ploutocratie.

Si maintenant, encourager une réindustrialisation par la relocalisation,rénover les infrastructures publiques, conforter l'indépendance énergétique, dans un nouveau "new deal"républicain, c'est de la dette? Moi, je considère cela plutôt comme de l'investissement

Il est un peu tôt pour juger sur pièce mais la question est ouverte !

peut-être parce qu'ils fuient des pays avec les plus hauts taux d'homicide au monde où leur vie est en péril (Honduras, El Salvador, Guatemala, Mexique) ?

Il faut tenir compte de l'heritage de son prédécesseur... il a pas mal asseni l'économie américaine. Pour l'instant, a court terme effectivement Trump bénéficie d'une embellie générale. Il faut voir a moyen etvlong terme les conséquences de ces politiques commerciales agressives, notamment sur l'impôt. De meme les relations commerciales avec le reste du monde, les politiques decTrump induisent des incertitudes, ce que n'aiment pas les chefs d'entreprise. Il y a risque que les deytes s'envolent a nouveau, et il suffirait qu'une mauvaise conjoncture et on ne sait.... Le PIB ne reflète pas vraiment le rel niveau de bonne santé de l'economie, les minorités n'en profitent pas pour l'instant aux EU. Critiquer puvertement la politique de Trump n'est pas du badhing. Le bashing c'est quand ca devient ad hominem, par exemple se moquer de ses cheveux. Mais ca c'est une autre histoire.

 Si on  aborde le bilan d'Obama , ce qui frappe c'est qu' il a enfoncé les USA dans la spirale de la dette.La contrepartie de sa politique c'est l'explosion des inégalités,et de la précarité, il a juste sauvé les banques en reprenant dans son staff tout le gratin qui fut à l'origine des subprimes. En bon idéologue, Obama a imposé l'Obamacare, qui est un gouffre financier, alors que ce dispositif socialoïde devait diminuer la charge de la couverture sociale, il aura produit l'inverse, les frais de santé ont littéralement explosé.Concernant le chômage,Obama, plus que quiconque est le créateur des jobs à la con (Bullshit jobs), c'est du reste la résultante d'une politique progressiste et l'origine des Subprimes, les emplois n'ont jamais été aussi précaires et aussi mal payés que sous sa présidence.   Il est le complice  des dérives incontrôlées de la finance qui débouchent sur’une explosion des inégalités qui ont nourri une croissance artificielle fondée sur des exigences de rentabilité incompatible avec l’économie réelle.  cet establishment politique défaillant et corrompu, responsable de désastreux accords commerciaux qui détruisent les usines et les emplois qui ont fui vers la Chine, le Mexique et d'autres pays . Il est le continuateur d'une structure de pouvoir globale dont les décisions économiques ont pillé la classe ouvrière, dépouillé le pays de sa richesse et mis cet argent dans les poches de grandes corporations et d'entités politiques. Le bilan d'Obama c'est 43 millions d’américains qui vivent en dessous du seuil de pauvreté dont 13,5% avec moins de 15300 dollars par an.

Oui, il a tellement réussi, que Trump lui a succédé !

Une telle vision….qu'il vient de perdre la Chambre des Représentants!!

" Une campagne permanente raciste, homophobe,  sexiste

Plus de 40 millions de personnes survivant grâce aux tickets d'alimentation  et j'ajoute: sans couverture médicale.

La sortie des accords internationaux ( climat , Iran, menace nucléaire)

La négation du réchauffement climatique

l'espérance de vie qui recule etc.....

Vous pensez que tout cela c'est le fait de l'épouvantable OBAMA ?

Qu'on ait ou non entendu parler des théorèmes de Condorcet, Arrow et Gibbard-Satterthwaite, c'est plus ou moins manquer de sens critique élémentaire que de considérer comme rationnel et louable notre culte de ce qu'il est abusivement convenu d'appeler « la démocratie », le concept en lui-même – dont l'historicité est très mal connue - déjà et a fortiori son application quotidienne dans les « meilleurs » états considérés comme « démocratiques ». Nos médias sont pourtant quotidiennement emplis des tristes , voire horribles conséquences de ce culte grégaire.

On aura beau dire, on aura beau faire « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire. » (A.E)  

« Nous sommes victimes d'un abus de mots. Notre système (les « démocraties » occidentales) ne peut s'appeler « démocratique » et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom. »  (S-C.K)

« La démocratie, c'est le nom volé d'une idée violée . » (J-P.M).

"L'erreur ne devient pas  vérité parce qu'elle est approuvée par beaucoup. " (M.G)

« Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison. » (M.C)

«  Ceux qui regardent le vote universel comme une garantie de la bonté des choix se font une illusion complète. » (A.T)

« Qui trouve globalement rationnelles et louables nos organisations et pratiques sociétales, en particulier sur le plan politique et économique et a fortiori sur le plan environnemental, ne l'est guère.  » (I.I)  

Alors ne rien faire ? Certainement pas. Mais plutôt que d'être peu ou prou obsédé par l'avoir, s'efforcer sereinement chaque jour de davantage être,    donc d' Aimer - en commençant par autour de soi  -  malgré tout. Ce qui devrait faciliter l'adoption de certaines mesures de fonctionnement des institutions, type mandat unique non renouvelable.

Je plussois et recommande, voir mon commentaire plus haut.

Les démocrates ont été au pouvoir pendant 8 ans. Ont ils seulement soulevé le problème? Que les américains les plus démunis ne puissent pas voter les dérangent ils vu qu'ils gouvernent pour les classes aisées aussi? Et en Europe comment s'y prend on pour décourager les gens de voter? (en mentant, par l'impunité des élus fraudeurs, en ne respectant pas les référendum...) Tout çes tripatouillages font le lit des fascistes.

Les démocrates n'ont pas été au pouvoir pendant 8 ans. Ils ont dû composer avec les majorités républicaines. 

Mais il est clair que le PD a ses responsabilités dans l'histoire malgré tout.

En l'état actuel si les démocrates l'emportent, qu'est-ce que cela changera pour l'Américain moyen ? Tant que le PD incarnera la version "convenable" et "cultivée" de l'idéologie néolibérale (mais peut-être est-il incapable d'incarner autre chose), il n'y aura aucun espoir de vrai changement, d'ailleurs celui-ci est-il possible quand on voit à quel point un Trump est capable de diviser le pays ? Les réformes "sociétales" promues par tous ces partis "de gauche" sociaux-démocrates des deux côtés de l'Atlantique, sont l'arbre qui cache la forêt de leur totale indigence et leur manque d'imagination aussi bien sur le plan social que sur celui de l'écologie. Le caractère profondément réactionnaire et raciste de l'autre moitié de "l'Amérique", éprise de Trump, se charge du reste... Je pense que seule la jeunesse est capable de changer un jour la donne, mais ce n'est pas demain la veille.

Ce n'est pas tellement le sujet de l'article...

Pas directement peut-être mais le rapport est bien réel... voter, oui, mais pour espérer quoi ? Ce nest pas là l'essentiel ?

  • Nouveau
  • 06/11/2018 12:49
  • Par

Très intéressant article...
Cette pratique de bricolage des listes et cartes électorales est devenue monnaie courante dans les Etats néolibéraux... Au Brésil, en Europe du Sud et on l'a vu en France, la tendance est à "récuser" sur les listes bon nombre de citoyens, et à tailler sur mesure les territoires électoraux...

La démocratie y perd énormément.

Moi j’attends d’un journal, qu’il me donne des informations en temps réel et pas du réchauffé. Où sont les résultats des Midterms?

 

Vous aurez sans doute entendu les résultats à la radio ou à la télévision , Mediapart ne peut pas Vous donner le résultat des élections pendant leur déroulement !Le résultat qui réjouit pas mal de gens est que les démocrates l'ont remporté à la chambre des représentants !

À 7h39 heure de mon message, les résultats étaient connus depuis fort longtemps. Êtes vous l’avocat de MDP?!

 

Non je ne le suis pas ! puisque vous le saviez déjà pourquoi vous le lui reprochez ?

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale