En Corée du Nord, l’aide humanitaire est asphyxiée par les sanctions internationales

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Eh oui, sur cette planète, si tu ne suis pas un modèle économique dicté par les grandes puissances, tu es un paria, tu n'as pas le droit à la parole. Alors je sais que la Corée du Nord est loin d’être une démocratie comme nous l'entendons en Europe, mais peut-on parler de démocratie lorsque aux États Unis le vote populaire est ignoré et seul compte le vote des grands électeurs? une démocratie monarchique comme en France avec un président monarque et une dizaine de corporation financières et industrielles pour nous diriger de facto? Avec une presse tout sauf indépendante? Comment peut-on parler de démocratie en France ou le référendum populaire contre la constitution européenne a été purement et simplement annulé?

De nos jours être un pays démocratique, c'est être ouvert aux quatre vents, avec tout tes services publics privatisés, ouvert à tous les fonds de pension des pays industrialisés pour payer leurs retraités sur le dos de ton peuple. C'est beau hein? Alors je me marre lorsque l'homme se pare de vertu et nous impose les "bienfaits" de la démocratie. Du moment où il y a des intérêts financiers, il n'y a plus de démocratie. Du moment où il y a l'homme, il ne peut y avoir de vrai démocratie.

Total support à cette ONG.

allez la defense de la corée du Nord maintenant, et depuis son confortable canapé en france

Vous etes lamentable/

+1

Et Cuba subit ça depuis 60 ans ! yell

Que les sanctions touchent le régime c'est une chose,mais les associations humanitaires ne devraient pas être touchées par ces sanctions. Les dirigeants des "grands" pays sont dépourvus de coeurs.
  • Nouveau
  • 06/12/2018 12:46
  • Par

La Chine n'aide pas ?

mais non ils aident le tyran, peuvent pa stout faire !

C'est évidement très difficile d'estimer quelle a été l'ampleur de la surmortalité durant la grande famine de 1994-1998 en Corée du Nord en l'absence de toute statistique officielle mais ce qui est sûr est que l'estimation qui figure dans cet article (un demi million de morts) est dans le bas de la fourchette des estimations qui vont de 220 000 morts à 4 millions de morts...La fourchette réduite qui parait la plus probable va de 800 000 à 1 500 000 morts 

https://en.wikipedia.org/wiki/North_Korean_famine#Estimated_number_of_deaths

Ces dernières années, la production agricole a remarquablement progressé en Corée du Nord et si la population est, pour sa plus grande part, mal nourrie, avec des carences massives et avérées comme en témoigne la différence de taille entre sud et nord coréens (près de 10 cm) il n'y a plus de famines à proprement parler. La base de l'alimentation est évidement le riz et même si les récoltes de 2017 et 2018 n'ont pas été bonnes, les prix relevés actuellement sur les marchés privés à Pyong Yong, Sinuiju ou Hyesan ne traduisent aucune tension particulière (actuellement environ 5 100 won/kg, soit environ 0.6 $/kg sur le marché). Environ 60% de l'alimentation des nord coréens passe désormais par ces marchés. Ces prix sont inférieurs de 10-15% à ceux de l'année dernière à la même époque.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Frédéric Ojardias est un journaliste indépendant basé à Séoul depuis 2009, où il écrit pour Radio France internationale et Mediapart. Il a lui-même été travailleur humanitaire en Corée du Nord en 2007 et 2008 (pour le Programme alimentaire mondial de l’ONU et pour l’ONG Première urgence, qui a fusionné en 2011 avec Aide médicale internationale pour devenir Première urgence internationale).