Un documentaire étrille la vie politique italienne

Par Cécile Debarge
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 06/12/2018 16:10
  • Par

Voir et revoir : "le nécessaire procès de l'élection" d'Etienne Chouard:

Étienne Chouard : LE NÉCESSAIRE PROCÈS CITOYEN DE L’ÉLECTION - YouTube

Merci à vous le populisme, la mafia et les fachistes Mussoliniens de la Ligua des maffieux ,sont les deux tentacules de la Camorra, c’est ténébreux.

  • Nouveau
  • 06/12/2018 19:49
  • Par

...mais les gens, une fois passé l'indignation, continueront de voter pour ces crapules - qui, eux-mêmes, sur le modèle trumpiste, prétendent "assécher le marais" ! Le plus incroyable est que la Ligue, qui a longtemps prospéré sur le ressentiment des gens du Nord (parfois eux-mêmes "immigrés" du Mezzogiorno) à l'égard des gens du Sud, arrive désormais à s'imposer peu à peu dans le Sud ! Encore plus, depuis que ces attardés de M3S leur ont fait la courte échelle.

Le M3S était largement arrivé en tête, mais devait s'allier, soit avec le PD (il est vrai, disqualifié à la manière du PS chez nous), soit avec la Lega. Ou choisir de laisser tomber, et laisser Forza (Berlu) se débrouiller avec une majorité bancale et instable (qui aurait même sans doute permis à M3S de se renforcer encore plus). Ils ont choisi la compromission avec une extrême-droite à 15%, mais forte sur le plan programmatique (et démagogique), et je gage qu'aux prochaines élections, c'est la Ligue qui arrivera largement en tête, et M3S qui plongera à 15%. Sauf que cette fois, la Lega s'alliera avec ses alliés naturels de Forza, comme en Autriche, ou peut-être un jour chez nous RN et Wauquiez + DLF

Voirce qui se passe en France ce soir,où les dogmatiques natios de gauche et de droite sont bien infiltrés dans ces mouvances nombreuses et appellent à la manif ,alors que les Gilets Jaunes Libres pacifistes ,qui sont les créateurs du mouvement appellent à ne pas y aller, et demandent à être reçu demain et dont le représentant a reçu des menaces de mort et les autres aussi,comment savoir qui GJL et qui est du GUD ou autres puisqu’ on peux tous enfiler notre gilet.Voila ce qui nous attend des natios fachos qui attendent dans le bois des nationalistes bleu et rouge FNFI une honte!

Le M3S était largement arrivé en tête, mais devait s'allier, soit avec le PD (il est vrai, disqualifié à la manière du PS chez nous), soit avec la Lega. Ou choisir de laisser tomber, et laisser Forza (Berlu) se débrouiller avec une majorité bancale et instable (qui aurait même sans doute permis à M3S de se renforcer encore plus). Ils ont choisi la compromission avec une extrême-droite à 15%,

Vous racontez n'importe quoi. C'est le PD qui a refusé de s'allier au M5S. Informez-vous sur le système électoral italien différent du nôtre, ça vous évitera d'écrire des mensonges.

Au moins, on ne peut pas vous reprocher une certaine cohérence : votre pensée est du même niveau que votre syntaxe !

Voilà ce qui nous attend !

 

J'aurais aimé que votre article souligne la différence du maire de Palerme,Leoluca Orlando, élu deux fois après une lutte ouverte contre la mafia et lui aussi protégé nuit et jour depuis près de 30 ans !

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale