Le Labour favorable à un vote du Parlement sur un Brexit dur

Par
L'opposition travailliste devrait soutenir un amendement qui sera présenté mardi au Parlement britannique dans le but de contraindre le gouvernement de Theresa May à obtenir l'aval de Westminster avant un Brexit sans accord.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LONDRES (Reuters) - L'opposition travailliste devrait soutenir un amendement qui sera présenté mardi au Parlement britannique dans le but de contraindre le gouvernement de Theresa May à obtenir l'aval de Westminster avant un Brexit sans accord.

Alors que le Royaume-Uni doit sortir de l'Union européenne le 29 mars, il semble peu probable que l'accord négocié par Theresa May avec Bruxelles obtienne une majorité lorsqu'il sera soumis au vote du Parlement britannique, normalement dans le courant de la semaine prochaine.

Cette perspective a incité un groupe de parlementaires de tous horizons à élaborer un amendement en forme visant à éviter qu'un rejet de l'accord se traduise mécaniquement par un Brexit "dur".

Si l'amendement est adopté, le gouvernement devra obtenir du Parlement qu'il vote en faveur d'un "no deal" avant de pouvoir s'octroyer les pouvoirs nécessaires à sa mise en oeuvre. Or, un Brexit sans accord n'a pas plus de chance de rassembler une majorité à Westminster.

Une source au sein du Parti travailliste - dont les élus sont très majoritairement favorables au maintien dans l'Union européenne - a déclaré lundi à Reuters que le Labour devrait soutenir l'amendement.

Les voix travaillistes, mêlées à celles d'élus du Parti conservateur de Theresa May qui ont déjà dit soutenir l'amendement, pourraient permettre son adoption.

Un tel garde-fou n'écarterait pas totalement la perspective d'un Brexit sans accord mais il compliquerait un peu plus la tâche du gouvernement, aussi bien sur le plan procédural que politique.

"D'un point de vue politique, cela pourrait être important pour cristalliser une majorité contre un 'no deal'", souligne Joe Owen, directeur du programme sur le Brexit du centre de réflexion Institute for Government.

Un porte-parole de Theresa May a déclaré que le gouvernement tiendrait compte de tout amendement qui pourrait être voté tout en répétant que le Brexit devrait être mené à son terme, avec ou sans accord.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale