Pour la première fois, c’est un représentant de la Libye post-Kadhafi – et non des moindres – qui l’affirme. Dans le manuscrit original d’un livre publié en janvier, Mohamed el-Megarief, chef de l’État libyen d’août 2012 à mai 2013, détaille le dispositif de financement mis en place par le régime Kadhafi en faveur de Nicolas Sarkozy au moment de sa campagne présidentielle de 2007. Le livre, Mon combat pour la liberté, publié au Cherche Midi, a été expurgé par l’éditeur des passages mettant directement en cause l’ancien président français.