Boko Haram attaque sur le territoire nigérien

Par

Des combattants de Boko Haram ont attaqué, vendredi 6 février, les localités de Bosso et Diffa au Niger, à la frontière du Nigeria tout près du lac Tchad. C'est la première fois que le groupe islamiste mène des attaques en territoire nigérien. Elles ont été repoussées par les armées tchadiennes et nigériennes, avec une centaine de morts du côté des islamistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout a commencé un peu avant 9 heures vendredi 6 février. Des habitants de Bosso, une bourgade située sur le rivage de la rivière Komadougou qui trace la frontière avec le Nigeria, disent avoir entendu des coups de feu et des tirs à l'arme lourde. Les scénarios divergent un peu, selon les informations recueillies par RFI. Certains assurent qu'un avion de chasse a d'abord survolé Malam Fatori, la localité nigériane tenue depuis plusieurs mois par Boko Haram. Il serait d'abord allé mitrailler des positions du groupe islamiste de l'autre côté du fleuve. Boko Haram aurait répliqué et les combats auraient alors commencé, avec d'un côté les islamistes et de l'autre les soldats tchadiens et nigériens.