L'Onu parle pour les Maldives d'"attaque contre la démocratie"

Par
La Haut Commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme a jugé mercredi que l'imposition d'un état d'urgence aux Maldives représentait "une attaque en règle contre la démocratie" et a demandé sa levée immédiate.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - La Haut Commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme a jugé mercredi que l'imposition d'un état d'urgence aux Maldives représentait "une attaque en règle contre la démocratie" et a demandé sa levée immédiate.