La Chine éclipse l’UE sur l’investissement dans le solaire

En 2017, le monde a financé plus d’énergie solaire que d’énergies fossiles. Si la Chine pèse pour plus de la moitié de la nouvelle capacité solaire mondiale, l’Europe est à la traîne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chiffre record de 98 gigawatts de capacité additionnelle en solaire a été atteint à l’échelle mondiale en 2017, soit bien plus que l’ensemble net de toute autre technologie – renouvelable, combustibles fossiles ou nucléaire –, selon le nouveau rapport de l’ONU Environnement. À 131,4 milliards d’euros au total, « le solaire a attiré plus d’investissements que toute autre technologie », estime le rapport. En Chine, il a connu un « essor sans précédent », où 53 gigawatts ont été ajoutés, soit plus de la moitié du total mondial, et 70,7 milliards d’euros investis. « La croissance de l’énergie propre de la Chine est une excellente nouvelle pour la planète », a déclaré l’association SolarPower Europe, citant « une réduction de près de 80 % des coûts » comme l’un des principaux facteurs de croissance, parallèlement à un cadre réglementaire propice.