A Bruxelles, les socialistes européens fêtent l'«adieu à Merkozy»

Les socialistes européens en sont convaincus : la victoire du PS marque le « début de la reconquête » pour la gauche. François Hollande a même parlé d'un « mouvement qui se lève partout en Europe »...

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

De notre envoyé spécial à Bruxelles,
A l'applaudimètre, François Hollande n'a pas remporté la soirée électorale organisée par les socialistes européens à Bruxelles. L'apparition furtive, aux alentours de 21 heures dimanche sur France-2, du couple Martine Aubry/Elio Di Rupo, sur le toit du siège du PS, a suscité l'euphorie dans la grande salle pleine à craquer du Potemkine, un café branché du quartier Saint-Gilles. « Elio ! Elio ! » se sont mis à scander les militants et sympathisants massés, ravis de voir le premier ministre belge (socialiste lui aussi) s'inviter, l'espace d'un instant, dans le final de la campagne française.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal