Gina Haspel aurait souhaité renoncer à prendre la tête de la CIA

Par
Gina Haspel, choisie par Donald Trump pour prendre la tête de la CIA, a souhaité renoncer à ce poste en raison de son rôle dans la mise oeuvre de méthodes d'interrogatoire très contestées telles que le "waterboarding", après les attentats du 11 septembre 2001, a-t-on appris dimanche de sources proches des discussions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - Gina Haspel, choisie par Donald Trump pour prendre la tête de la CIA, a souhaité renoncer à ce poste en raison de son rôle dans la mise oeuvre de méthodes d'interrogatoire très contestées telles que le "waterboarding", après les attentats du 11 septembre 2001, a-t-on appris dimanche de sources proches des discussions.