Vaccins anti-Covid: ce qui a convaincu Joe Biden

Par

Chouchou de l’industrie pharmaceutique, Joe Biden n’a pourtant pas fait de cadeau à ses donateurs en annonçant vouloir lever les brevets sur les vaccins anti-Covid.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis).– C’est une bonne surprise pour le monde, moins pour les entreprises pharmaceutiques américaines. Joe Biden a déclaré, mercredi 5 mai, son intention de soutenir une demande formulée en octobre par l’Inde et l’Afrique du Sud auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) visant à lever temporairement les brevets sur les vaccins anti-Covid. Cette mesure pourrait accroître considérablement le développement et la distribution de doses dans le monde à l’heure où le nombre de cas explose dans certains pays du Sud, très faiblement vaccinés par rapport aux nations riches du Nord. « C’est une décision significative qui va à rebours de l’Histoire. Jusqu’à présent, de telles décisions ont suivi les intérêts des grandes multinationales », affirme Amy Kapczynski, professeure de droit à l’université Yale.