Les paradoxes du débat sur le Brexit

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Bonjour,

"On en revient toujours au meme , comment rendre possible des "choix démocratiques en dehors des traités" ?"

Avez-vous des pistes de réponses concernant cette question ?

Cdlt

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Réponse :il est impossible de rendre possible des choix démocratiques en dehors des traités de l'Union Européenne .

Solution : sortir de l'Union Européenne .

Et ne pas confondre Europe et Union Européenne . Merci.

La Grande-Bretagne n'a jamais respecté l'Europe et l'Europe a laissé la Grande-Bretagne dictée ses conditions : un scandale ! 

Déjà l'Europe doit dire à la Grande-Bretagne : " si vous voulez rester dans l'Europe vous adoptez TOUTES les règles et SANS CONDITION ! À commencer par l'adoption de la monnaie EURO. Cela doit être conditionnel à votre maintien que ce soit oui ou non au Brexit ! "

Le vrai sujet avec les british, c'est qu'ils sortent enfin d'une organisation qu'ils cherchent à amoindrir depuis leur entrée.
A cette époque, on a pensé qu'ils deviendraient plus européens qu'insulaires, mais il faut le constater, ce sont d'indécrottables insulaires, des chieurs comme il y en a peu sur la Terre. Si en plus, c'est eux qui veulent sortir, il faut leur appeler un taxi, vite...

  • Nouveau
  • 07/06/2016 14:41
  • Par

Paul Copeland : Le personnel politique britannique, de droite comme de gauche, a échoué depuis plusieurs décennies, sur le plan économique et social, et l’Europe est devenue le bouc émissaire de cet échec.

Effectivement. le personnel politique britanique est européiste depuis des décenies. Cool

... un peu moins criminel, que le politque français, qui a accepté de faire partie de la zone euro (et en a afait la promotion), mais européiste quand même. Rigolant

 

Bonjour,

"Effectivement. le personnel politique britanique a été européiste depuis des décenies. Cool"

Est-ce vraiment le cas de tout le personnel politique ? L'article met en lumière les tensiosn entre Thatcher et Delors, puis plus récemment entre Boris Johnson et l'UE de manière générale.

Cdlt

bien sur, vous avez raison.

thatcher, avec son "i want my money back", johnson, et même seguin, pour ce qui est de la france, n'étaient pas dupes, et ne se sont pas convertis au "l'UE, c'est plus de ....".

mais fait est de constater qu'ils sont (de moins en moins Cool) rares.

 

 

ce referendum  s'inscrit dans un mouvement général occidental de méfiance!

Partout dans le monde occidental les lignes sont en train de bouger sinon d'exploser sous la pression de la colère des citoyens vis à vis du système!mais c'est aux USA que l'explosion s'est déjà à moitié produite et impactera fortement l'UE:

  • Nouveau
  • 07/06/2016 14:46
  • Par

Je me demande bien quel seraient les débats en France si un tel référendum était organisé ? ce serait sans nul doute fort intéressant ! et les habituels "clivages" s'effaceraient pour en laisser apparaître d'autres. Mais la vindicte contre "Bruxelles" a pris une telle ampleur que le résultat ne serait pas forcément celui qu'espèreraient nos zélites.

Pourquoi Corbyn soutient-il le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne ? Pourquoi Syriza n'a pas choisi la sortie de l'Union européenne pour la Grèce ?

Quelles seraient les conséquences d'une sortie de l'Union européenne pour un pays membre ?

 

Bonjour,

Vous pourrez trouver des éléments de réponses dans les papiers et billets suivants :

Sur Corbyn et le maintien dans l'UE.

Sur Syriza et la sortie de l'UE, ce dossier est susceptible de vous intéresser.

Quant aux conséquences, ce billet est plutôt bien fait.

Cdlt

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

En tous cas , bref ,trois sondages récents  donnent le Brexit en hausse à 51% et la livre en baisse.

 

Bonjour,

"et enfin début de la fin pour l'UE, les Britanniques ayant montré la voie, on peut s'attendre à ce que d'autres Etats se retirent de cette organisation supranationale dont la valeur ajoutée est nulle pour ne pas dire négative...  "

Est-ce vraiment comparable ? Contrairement aux autres pays susceptibles de sortir de l'UE (je pense notamment à la Grèce dont il fut beaucoup question cet été), la Grande-Bretagne ne fait pas partie de l'euro, ce qui, il me semble, change complètement la donne.

Cdlt

 

- Les anglais auront donc dans cette hypothèse, sans avoir à en assumer les conséquences, décidé du sort d'une affaire qu'ils ont avec constance savamment torpillée et dont l'échec ne touchera donc qu'à la marge leur situation pourtant aussi déplorable que celle des autres.

 

- Vous pouvez répéter ?

 

- La guerre des classes existe... pauvres de tous les pays désunissez-vous.

"Ils économiseraient cependant 6 Md€ par an qui est le solde net de leur contribution au budget de l'UE (versements - retours)."

Ils économiseraient donc 6 Md€. Mais d'un autre côté, ils ne pourraient plus dire "I want my money back", puisqu'ils ne pourront plus réclamer d'arrangements à l'UE, faute d'être présent dans les institutions concernées. Du moins je vois mal l'UE céder à des revendications britanniques après qu'ils aient quitté l'UE qui leur a déjà tant cédé.

Mais qui sait ? Peut-être qu'un autre politicien professionnel brintannique demandera dans quelques années un nouveau référendum sur une nouvelle adhésion à l'UE ? Ou la GB fera comme Sarkosy en s'asseyant sur le référendum ? Ou encore, ils essaieront de créer eux-même une nouvelle AELE (EFTA) qui a été un échec ?

Bref, je crois que M. Cameron doit se mordre les doigts d'avoir proposé ce référendum pour des raisons strictement éléctoralistes ...

 

Si les vieux se souvenaient de l'Angleterre avant 1975 ils voteraient pour rester dans l'UE sans se poser de question ! c'était un pays déclinant avec des industries en faillite.

Et non, il y a probablement des choses qui changeraient vraiment. Par exemple, les Suisses n'auraient plus intérêt à avoir les sièges européens de leurs banques à Londres et les transfèreraient à Francfort, les universités ne recevraient plus de financement européen, etc. Sur le long terme, il est très improbable que ça n'ait pas de conséquences. Mais bon, les partisans de la sortie sont persuadés que la supériorité naturelle des britanniques leur permettra de sortir vainqueurs de toutes ces épreuves imposées par l'étranger.

"Les universités ne recevraient plus de financement européen ". Je vous rappelle que le Royaume-Uni est contributeur net du budet de l'UE pour 6 milliards d'euros. Cela veut dire que tous les financements "européens" reçus par les universités britaniques - et par que par les universités - ne sont rien d'autre que de l'argent britanique qui a fait un détour par Bruxelles.

Cette remarque vaut aussi pour tous les financements "européens" reçus en France. Ce n'est que de l'argent français, debaptisé et maquillé en gentils "financement européen". La France est toujours le deuxième contributeur net de l'Union Européenne - de l'ordre de 8 milliards d'euros.

Quant à l'argument de la désertion de la City par les banques, c'est de la grande rigolade.

  • Nouveau
  • 07/06/2016 16:21
  • Par
Ils se coucheront comme les autres devant la peur d'un déclassement économique, qui adviendra par ailleurs inéluctablement avec l'UE telle qu'elle est. Mais les syndicats sont encore accrochés à leur vielle lune de changer l'Europe de l'intérieur...
  • Nouveau
  • 07/06/2016 16:28
  • Par

bah, même sur orange (afp), shulz et tusk disent que c'est de la m... l'UE. Rigolant

http://actu.orange.fr/politique/ue-l-europe-est-une-promesse-trahie-selon-le-president-du-parlement-europeen-CNT000000obmAF.html

merci à l'UPR, pour cette info. Innocent

en parlant de promesse trahie, ça ne vous rapelle pas quelqu'un ?

mais qu'ils s'en aillent...!

la City est contre le brexit... c'est bien la preuve qu'il faut qu'ils disent non!!

@Thomas Cantaloube

gros titres qui font froid dans le dos et ne dénoteraient pas sur des tracts du Front national.

Je pense que cette phrase dénote de manière détonnante une mise en ligne précipitée de cet article ....

Oui au Franquit! Si les anglais ont envie de se barrer , il faut les suivre. C'est le peuple le plus  intelligent de la Terre, quand il s'agit de ses intérêts  . La preuve ils ont colonisés le monde à partir d'une île humide , étroite, où même le topinambour pousse mal,   mais ont su piquer l'Inde et l'Amerique aux français , l'Afrique du sud aux hollandais , dès que la rumeur de diamants énormes s'est répandue le long de la Tamise, et dévaliser tous les galions espagnols pétaradants qui sortaient courageusement  l'or et  l'argent du Pérou, pour leur épargner l'esprit de lucre . Elle a su imposer l'opium aux chinois ; pour les faire rêver, et détruire l'industrie textile de l'Inde au profit de  celle Ledds et Manchester, en initiant par là une mondialisation bien comprise  , D'ailleurs pourquoi veulent-ils sortir d'un truc dans lequel ils ne sont jamais entrés.  Ils ont  crée  des frontières abracadabrantesques de partout dans le monde et empêche Napoléon de dominer l'Europe alors qu'ils étaient seulement 9 millions de rosbifs en face de 22 millions de mangeurs de crapauds.  Il en est résulté des guerres innombrables comme en Syrie , en Iraq , avec cette fantastique création du Koweit.... Bref pourquoi veulent ils sortir? Pourquoi veulent -ils rester ? Vont-ils traverser le miroir comme Alice aux pays des merveilles , sur le radeau de la City , et cultiver des oranges , de la vigne  avec le réchauffement climatique.

Nous avons établi avec eux le tunnel sous la Manche qui a ruiné bon nombre de petits épargnants . Et maintenant Mr Levy d'EDF ERDF ANUBIS, CLITORIS se propose d'investir 28 milliards d'euros dans des maracages  londoniens , non sans s'être engagé aussi  à remettre toutes les centrales anglaises pétaradantes aux normes de sécurité du siècle à venir.  

Intelligent non?

Bref Oui au Franquit . Suivons les anglais mais à distance! Ils sont bien trop intelligents pour nous. Sortons à notre tour de la pétaudière otanesque et du socialisme financier de Solférino ! Il faut savoir arrêter un mouvement nous dit Francesco le Neandertalien, Oui il faut arrêter cette gigantesque eurococonnerie de fromage géant que constitue l'UE, et mettre à l'encan les fourbes du CACA 40 au rang desquels on prendra un plaisir particulier à distinguer le gouvernement actuel pour son oeuvre d'enfarinage aux gaz lacrymaux .

et vous n'avez pas noté :

D'ailleurs pourquoi veulent-ils sortir d'un truc dans lequel ils ne sont jamais entrés. ?

22 millions de mangeurs de crapauds

Vont-ils traverser le miroir comme Alice aux pays des merveilles.

les europhobes sont aussi menteurs, car la GB fait partie de l'UE, racistes, pour désigner un peuple par "mangeurs de crapauds", et complètement stupides, pour croire à la fable de Alice aux pays des merveilles.

et je n'ai que pioché dans le texte de alain fabre. continuez à éplucher cet article de fond, et vous arriverez sans doute à  en déduire, que les europhobes, sont des suppots de satan, rongés par la gonorrhée, forniquants avec leurs grands-parents.

 

 

 

 

Et la Louisiane do you remember? Et le Canada, n'ont_ils pas pris notre cabane au Canada ? Bien sûr il ya la tentative desespéré de Napoléon pour tenter de se créer un eldorado , mais c'est après cher "parenthèse".

Pour lever un erreur de compréhension , à supposer que cela soit le cas, les anglais eux votent , quand il s'agit de faire la guerre, comme en Syriue poar exemple  . Autrement dit les "rosbifs" sont de vrais démocrates , et les mangeurs de grenouilles , comme ils disent ne le sont pas .

Quand a à la révision je ne connais que celle annuelle de mon automobile , pour le reste je me fie à l'histoire....

C'est à la suite de la guerre de 7 ans que la Louisiane a été cédée par la France à l'Espagne, pendant un temps assez court puisqu'elle revenue dans le giron de la France avant que Napoléon la revende aux USA; les Anglais ne l'ont donc pas "piquée". Mais si j'ai relevé cela dans vos propos, c'est parce que le discours des europhobes repose sur une réécriture permanente de l'histoire: à les entendre notre pauvre pays était idyllique avant que nos méchants partenaires européens nous imposent tous les malheurs. Mais qui a décidé de rentrer dans l'UE sinon notre classe politique ? Qui décide de la politique de l'UE sinon, aussi, notre classe politique, puisque les décisions sont prises à l'unanimité ?

Le problème de notre pays est celui de la médiocrité de sa classe politique et pas autre chose. Il y a peu, c'était l'OMC qu'on accusait de tous les maux. Depuis 10 ans il est moribond, est-ce que ça a amélioré la situation ? Non. L'UE, comme l'OMC, est le bouc-émissaire que notre hypocrite classe politique désigne à la vindicte populaire pour qu'elle gaspille son énergie dans des combats inutiles. Si un jour l'UE disparaît, je parie que ça n'aura pas plus d'effets positifs que l'agonie de l'OMC. Mais je perds mon temps: quand on ne veut pas regarder l'histoire objectivement, on se condamne à en répéter les erreurs.

comment blâmer une institution internationale pour la faillite des politiques domestiques à lutter contre la désindustrialisation, à créer des emplois, à préserver le filet de sécurité sociale, à répartir équitablement les richesses…

Heu, on parle vraiment de UK, là ?

 

Article du Telegraph du 30 mai 2016

https://www.upr.fr/actualite/nouveau-scandale-outre-manche-dizaines-de-milliers-de-formulaires-officiels-de-vote-correspondance-incitent-implicitement-a-voter-maintien-lue

La commission électorale prend contact avec tous les agents de comptage au Royaume-uni pour interdire les guides biaisés de vote par correspondance au référendum. Une municipalité envoie 5000 formulaires au pilon.

Vote-Remain-brexit.jpg

 

 

 

 

Les aristocrates de la finance n'ont aucun souci à se faire quelque soit le résultat du simple fait que c'est cette finance qui gouverne non seulement en Europe mais dans le monde.

 

D'accord, il faut bien faire illusion en donnant aux populations un os à ronger de temps en temps , par exemple ce vote qui ne changera strictement rien pour les "sans dent" anglais que l' Angleterre reste ou quitte l' Union européenne.

Cameron a joué la carte démocratie en organisant ce referendum, bravo ! Tout le contraire de Sarkozy qui a signé un accord européen dont la version précédente avait été rejeté par referendum.
La Grande-Bretagne peut se permettre un déficit de 6% de ses comptes, car elle n'est pas dans la zone euro ; elle n'est pas non plus dans la zone Shenghen (ça s'écrit comme ça?), ainsi, sa sortie aurait des conséquences mineures pour elle et pour l'UE, donc "let's go".

"comment blâmer une institution internationale pour la faillite des politiques domestiques à lutter contre la désindustrialisation, à créer des emplois, à préserver le filet de sécurité sociale, à répartir équitablement les richesses…"

comment avoir une politique domestique qui réindustrialise, crée des emplois, préserve les systèmes de solidarité alors que les frontières sont ouvertes à toute concurrence, même déloyale, que les droits de douane sont réduits au minimum le tout empêchant de constituer une trésorerie pour les services pubics et la solidarité.

Une fois de plus TC se paye de mots, le déni de réalité, une fois de plus.

"Alors que les politiques bruxelloises sont une copie carbone des politiques néolibérales britanniques ! »

Probable que ce n'est pas encore assez pour la city!

Si leur départ avait une chance de remettre en cause la politique néolibérale de l'Europe...... mais c'est juste un rêve.

La sortie des Anglais ne changera rien. On est pris dans la nace d'un système de fous

Tina

La Grande Bretagne d'abord et le monde ensuite ce qui parait ce que les Anglais apprennent ! Peut-être ce qui explique l'attitude de certains anglais vis à vis de l'Europe , je suis étonné par leur attitude quand je pense qu'environ une vingtaine de kilomètres sépare l'Europe de l'Angleterre ! Malheureusement en Europe beaucoup de travailleurs sont séduits par le populisme des politiques , qui ne sont pas venus sans être invités ! La solution se trouve entre les mains des électeurs , le pire c'est de dire qu'ils sont tous les mêmes , et ca ne sert à rien de voter , là on laisse aux autres de décider pour ceux qu'ils s'en foutent , et ils décident comme bon leur semble !

  • Nouveau
  • 14/06/2016 23:13
  • Par

Peut-être une réaction légitime contre cette belle patrie allemande 

l histoire montre que le peuple français et anglais pourtant belligérants depuis des siècles se sont mis enfin ensemble durant de difficile moments 

Moi je suis comme les rosbeef 

Basta 

Bien à vous tous 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale