L'Italie s'enfonce dans la récession

Par

En un an, le PIB italien a diminué de 2,5 %. Alors que le ratio d’endettement augmente, Mario Monti décide de renforcer un peu plus l’austérité.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les mêmes remèdes produisent les mêmes effets. Sous l’effet des coupes budgétaires, des réductions sociales, des plans d’austérité, l’Italie, comme l’Espagne ou la Grèce auparavant, voit son économie s’enfoncer dans la récession. Au deuxième trimestre, l’activité a chuté de 0,7 % par rapport au trimestre précédent, bien au-delà des prévisions. C’est le quatrième trimestre consécutif de baisse. Sur un an, le PIB enregistre une baisse de 2,5 %.