L’opposition démocratique à Pékin triomphe à Hong Kong

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Beaucoup d’observateurs considéraient les élections législatives à Hong Kong, les premières depuis la fin de la révolution des parapluies, comme les plus importantes depuis la rétrocession de la cité à la Chine en 1997. La présence de nombreux candidats issus du mouvement des parapluies et de la mouvance localiste, qui défend la spécificité et l’autonomie de la péninsule, a chamboulé le paysage politique qui voyait jusque-là s’affronter « pro-Pékin » et « pan-démocrates ».