Le Brésil, rarement autant divisé, élit son président

Par
Les Brésiliens sont appelés dimanche aux urnes pour une élection présidentielle qui a rarement autant divisé le pays et pourrait aboutir à l'élection d'un député d'extrême droite nostalgique de la dictature militaire, que les derniers sondages parus samedi soir donnent nettement favori du premier tour du scrutin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BRASILIA (Reuters) - Les Brésiliens sont appelés dimanche aux urnes pour une élection présidentielle qui a rarement autant divisé le pays et pourrait aboutir à l'élection d'un député d'extrême droite nostalgique de la dictature militaire, que les derniers sondages parus samedi soir donnent nettement favori du premier tour du scrutin.