En Tunisie, les législatives achèvent de rebattre les cartes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La vie politique tunisienne n’a pas fini d’être chaotique et un casse-tête. L’issue des élections législatives, qui ont eu lieu dimanche 6 octobre entre les deux tours d’une présidentielle hors normes, augure d’une majorité difficile à trouver, voire impossible pour le prochain chef de gouvernement dans un Parlement extrêmement fragmenté. Sans compter l’abstention qui atteint des records, à près de 60 %.