La main cachée des groupes français dans les élections américaines

Par

Les filiales américaines des groupes français ont activement participé au financement politique des dernières élections. Mais officiellement, ce ne sont pas eux mais leurs salariés. Bizarrement, ceux-ci ont privilégié les candidatures très proches des intérêts de leur groupe.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’affaire aurait pu être très embarrassante. Comment justifier que des groupes français dépensent plus de 728 000 dollars pour financer directement les candidats à la dernière élection américaine, comme le révélait une enquête de Bastamag ? Tous apportent la même réponse et plaident la parfaite innocence : ce ne sont pas eux mais leurs employés américains travaillant dans leurs filiales implantées aux États-Unis qui ont volontairement décidé d’apporter leur contribution personnelle au financement de la campagne.