Mediapart Live: les leçons des «midterms», Philippe Poutou, et la Nouvelle-Calédonie

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Bonsoir, 

Merci de parler de la répression en Catalogne: 25 ans de prison demandés pour ORIOL JUNQUERAS l'ancien vice-président de la Généralité de Barcelone; au total : plus de 200 ans de prison pour les "rebelles" et  "séditieux", coupables d'avoir ... organisé un scrutin !

Í Í No Pasaran !!

Amunt Catalunya lliure !!

  • Nouveau
  • 07/11/2018 19:22
  • Par

 aller Poutou, résistance.......RESISTANCE!!

pelle-poutou

Il y a un an déjà...

P. Poutou : "Il faut une stratégie pour être des millions dans la rue" © NPA

  • Nouveau
  • 07/11/2018 19:31
  • Par

sérieux, Philippe pas LO!!!!

les trotskistes qui curieusement ne veulent pas entendre parler de Kronstadt

t'as vu comme elle parle des musulmans l'autre Artaud?

pas de compromission!!!

  • Nouveau
  • 07/11/2018 19:33
  • Par

Les valeurs de la république de macron, pas sûr que les gosses du Yémen y souscriront!!!!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Analyses un peu trop politiciennes. Centrées sur la cuisine électorale.

Retenons le GRAND PAS EN AVANT de Trump avec ses sbires : Le droit à l'avortement.  
Et des femmes votent pour ça 50 ans après 68 !!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

The blind girl John Everett Millais. ( 1854-1856 ) The blind girl John Everett Millais. ( 1854-1856 )

Midterms. J'écoute et j'ai encore l'impression que la gauche libérale n'a rien compris (au phénomène Trump comme aux restes) tant elle a oublié le concept de lutte des classes (et n'a pas compris ce qu'est l'écologie). Et que je continue à diviser la société en sexes, couleurs, genres, etc... comme 1ère gille de lecture au lieu de regarder pauvres/riches, vainqueurs (économique et culturel) de la mondialisation/perdants ... Pain béni pour le business du libéralisme qui va nous ramener à grand train l'extrême droite (comme toujours) tout en jurant grand dieu qu'il est son premier adversaire (la nouveauté étant le "désordre" écologique en plus). Je retourne à Chesterton, Bookchin et Thoreau. C'est vieux mais tellement plus d'actualité.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous