Jérusalem doit être une capitale partagée, dit Boris Johnson

Par
Jérusalem devra être in fine la capitale partagée des deux Etats israélien et palestinien, a déclaré lundi le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson à son homologue palestinien Riyad al Malki, selon un communiqué publié par le Foreign Office.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Jérusalem devra être in fine la capitale partagée des deux Etats israélien et palestinien, a déclaré lundi le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson à son homologue palestinien Riyad al Malki, selon un communiqué publié par le Foreign Office.