Soudan du Sud: L'ex-chef de l'armée déclaré rebelle par le pouvoir

Par
Le gouvernement du Soudan du Sud a déclaré lundi qu'il considérait le général Paul Malong, l'ex-chef d'état-major des armées en exil, comme un rebelle et l'a accusé d'être derrière une série d'attaques la semaine dernière.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

JUBA (Reuters) - Le gouvernement du Soudan du Sud a déclaré lundi qu'il considérait le général Paul Malong, l'ex-chef d'état-major des armées en exil, comme un rebelle et l'a accusé d'être derrière une série d'attaques la semaine dernière.