Philippines: Une envoyée de l'Onu considérée comme "terroriste"

Par
Une envoyée du Conseil des droits de l'homme de l'Onu et quatre anciens prêtres catholiques figurent dans une liste de plus de 600 personnes considérées comme des rebelles communistes par le gouvernement philippin, qui a demandé à ce qu'elles soient répertoriées comme terroristes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MANILLE (Reuters) - Une envoyée du Conseil des droits de l'homme de l'Onu et quatre anciens prêtres catholiques figurent dans une liste de plus de 600 personnes considérées comme des rebelles communistes par le gouvernement philippin, qui a demandé à ce qu'elles soient répertoriées comme terroristes.