Ilhan Omar, l’élue noire et musulmane qui révèle les fractures américaines

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Washington (États-Unis), de notre envoyé spécial.– Des « We love you ! » s’élèvent à deux pas du Capitole. Ilhan Omar essuie ses larmes, blottie contre Alicia Garzia, cofondatrice de Black Lives Matter, le mouvement contre le racisme et les violences policières.