Maher El-Assad, le frère qui monte en Syrie

Le frère de Bachar El-Assad, Maher, à la tête de la Garde républicaine et de la quatrième division de l'armée syrienne, s'impose comme le dernier rempart du régime.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Les défections se multiplient dans l'armée syrienne et dans l'entourage du gouvernement après le massacre de Jisr Al-Choughour, écrit le New York Times, et le président syrien Bachar El-Assad pourrait se tourner vers son frère Maher et ses unités d'élite pour assurer le maintien du régime.

Il dirige en effet la quatrième division de l'armée syrienne et la Garde républicaine, tout en disposant d'une forte influence dans les services de renseignement du pays. En trois mois de soulèvement, il est apparu comme le rempart du gouvernement et probablement l'organisateur d'une répression qui a déjà fait plus de 1000 morts et conduit à plus de 10.000 arrestations.

A lire dans le New York Times

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale