Un village syrien visé par un raid aérien, au moins 44 morts

Par
Des frappes aériennes sur un village de la province d'Idlib, la seule encore contrôlée par la rébellion en Syrie, ont fait au moins 44 morts dans la nuit de jeudi à vendredi, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BEYROUTH (Reuters) - Des frappes aériennes sur un village de la province d'Idlib, la seule encore contrôlée par la rébellion en Syrie, ont fait au moins 44 morts dans la nuit de jeudi à vendredi, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"Des avions de combat, probablement russes, ont visé cette nuit le village de Zardana dans une zone rurale du nord d'Idlib. C'est le plus lourd bilan dans une seule attaque dans la région depuis la fin mars", a déclaré le directeur de l'OSDH Rami Abdulrahman. Onze femmes et six enfants figurent parmi les morts, a-t-il ajouté.

Le bilan risque de s'alourdir car parmi la cinquantaine de blessés, certains sont un état critique. Les secouristes continuent de chercher des survivants dans les décombres, a ajouté l'OSDH.

La Russie a démenti que ses avions aient participé à un raid dans la région. Le ministère russe de la Défense a déclaré avoir été informé d'affrontements entre des combattants djihadistes du Front al Nosra et d'autres combattants de l'opposition au cours des dernières 24 heures, ces combats impliquant des tirs d'artillerie lourde.

La province d'Idlib se situe dans le nord-ouest de la Syrie.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale