Iran: la débâcle de Hassan Rohani sur fond de sanctions américaines

Par

Réélu en juin 2017 avec une belle avance, le président iranien se voit, un an plus tard, déstabilisé et marginalisé par la terrible crise économique que traverse l’Iran. Ses ministres sont limogés, son camp se délite et la faction réformatrice est en voie d’être laminée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Est-ce parce que la situation en Iran est à ce point catastrophique que la parole politique se libère ? La monnaie iranienne n’est jamais tombée aussi bas face au dollar, les compagnies européennes fuient le pays dans la crainte des sanctions extraterritoriales américaines et Hassan Rohani perd ses ministres les uns après les autres. Et, pour la première fois depuis 1981, des menaces de mort adressées par certains ultras l’ont directement visé. Alors, ils sont quelques (rares) députés courageux à sonner l’alarme et à inviter le régime à changer, sous peine de s’effondrer.