Trump ou l'OPA de la téléréalité sur le politique

Par

Donald Trump maîtrise les lois de la téléréalité où la transgression est érigée en règle. La publication de ses propos orduriers sur les femmes le place cependant en mauvaise posture désormais. Donald Trump est la métaphore qui éclaire notre désarroi politique, comme une apparition fantomatique de ce qui travaille la société américaine et les sociétés occidentales.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est sans doute la différence entre les grands empires et leurs vassaux, les enjeux politiques s’y donnent à lire comme sous une loupe, et à chaque étape de leur évolution, qu’il s’agisse d’une crise majeure ou d’une élection importante, on retient son souffle car on y pressent des conséquences sur son propre avenir. La présidence de Roosevelt confrontée à deux crises mondiales majeures, celle de 1929 et la Seconde Guerre mondiale, celle de Kennedy qui coïncida avec l’intensification de la guerre froide et la crise des missiles à Cuba, appartiennent à ces présidences de portée immédiatement internationale.