Les Libyens capturent un chef islamiste égyptien

Par
Les forces de l'est de la Libye ont capturé lundi Hicham al Achmaoui, un ancien officier des forces spéciales égyptiennes devenu chef d'un groupe islamiste armé.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BENGHAZI/LE CAIRE (Reuters) - Les forces de l'est de la Libye ont capturé lundi Hicham al Achmaoui, un ancien officier des forces spéciales égyptiennes devenu chef d'un groupe islamiste armé.

L'information, donnée par un porte-parole militaire libyen, a été confirmée peu après à Reuters au Caire par une source militaire égyptienne.

L'homme le plus recherché d'Egypte a été appréhendé à Derna, où les forces de l'est de la Libye affrontent des groupes djihadistes, a déclaré Ahmed Mismari, porte-parole de l'Armée nationale libyenne (ANL), qui contrôle la Cyrénaïque.

Achmaoui sera vraisemblablement remis aux autorités égyptiennes lorsque les services de sécurité libyens auront bouclé leur enquête.

L'ANL a publié une photo d'Achmaoui avec le visage ensanglanté.

Ce chef islamiste, qui se fait appeler Abou Omar al Mouhadjir al Masri, dirige le réseau Ansar al Islam, qui a revendiqué une embuscade meurtrière dans le désert contre des policiers égyptiens en octobre 2017.

Les autorités égyptiennes accusent ce réseau, qu'elles lient à Al Qaïda, d'avoir tenté d'assassiner un ancien ministre de l'Intérieur en 2013.

Ces dernières années, le réseau d'Achmaoui a mené une campagne de recrutement parmi les anciens officiers égyptiens. Pour les responsables égyptiens des services de renseignement et de sécurité, il est plus dangereux que les islamistes en lutte dans la péninsule égyptienne du Sinaï.

En juillet 2015, selon le service de surveillance des sites islamistes SITE, Achmaoui avait dans un message audio appelé à renverser par la guerre sainte le "pharaon" Abdel Fattah al Sissi.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale