RPT-Idlib: Les rebelles syriens achèvent le retrait des armes lourdes

Par
(RPT titre rectifié)
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

ISTANBUL (Reuters) - (RPT titre rectifié)

Les rebelles syriens de la province d'Idlib ont achevé lundi le retrait de leurs armes lourdes de la zone tampon qui doit être instaurée en vertu d'un accord entre la Turquie et la Russie, rapporte lundi l'agence de presse turque Anatolie.

Le Front national de libération, soutenu par Ankara, avait annoncé samedi le début du retrait de ses armes lourdes.

Conclu en septembre entre la Turquie et la Russie, alliée au régime syrien, l'accord sur cette province du nord-ouest de la Syrie prévoyait que les armes lourdes soient retirées de la zone tampon à la date de lundi.

Il stipule aussi que les rebelles "radicaux" doivent eux aussi se retirer d'ici la mi-octobre de la zone démilitarisée.

Le principal groupe djihadiste présent dans la région d'Idlib, Tahrir al Cham, n'a toujours pas dit s'il se conformerait à l'accord.

Certains rebelles syriens doivent rester à l'intérieur de la zone tampon pour aider les militaires turcs à la surveiller et à y patrouiller, a déclaré le Front national de libération.

L'accord conclu entre la Turquie et la Russie a permis d'éloigner la perspective d'une offensive terrestre du régime syrien contre la province d'Idlib, qui représente la dernière grande région tenue par les insurgés en Syrie. Les Nations unies avaient averti qu'une telle offensive provoquerait une catastrophe humanitaire dans la région d'Idlib, qui compte dans les trois millions d'habitants.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale