Brexit: les travaillistes poussent Theresa May à dévoiler sa stratégie

Par

Sous la pression du Labour, la cheffe du gouvernement devra présenter devant le parlement sa stratégie de négociation du Brexit. Une première victoire pour les députés, tandis que Bruxelles fait pression pour un accord rapide, d’ici à fin 2018.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bruxelles, envoyé spécial.- Au Royaume-Uni, la classe politique est encore très loin de s’être remise de la claque du Brexit. Elle s’empoigne ces jours-ci sur un sujet si délicat qu’il donnerait des migraines à n’importe quel universitaire en sciences politiques. Deux souverainetés s’opposent sur l’île, difficiles à concilier : celle du référendum du 23 juin et celle de l’actuel parlement de Londres. De l’issue de cette bataille découlera une bonne partie de la tactique de négociation des Britanniques avec Bruxelles, jusqu’à la fin 2018.