Les millions offshore de Di Maria et Pastore, stars du PSG, et la mafia du foot argentin

Angel Di Maria et Javier Pastore touchent l’argent de leurs sponsors dans des paradis fiscaux. Leurs transferts, comme ceux de nombreux joueurs (Higuain, Falcao, etc.), ont également donné lieu à des commissions occultes via des agents argentins.

Michaël Hajdenberg, Michel Henry, Yann Philippin

8 décembre 2016 à 19h42

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

En parlent-ils dans le vestiaire ou pendant leurs joggings en forêt ? Angel Di Maria, surnommé « le spaghetti » (El Fideo), et Javier Pastore, alias « le maigre » (El Flaco), les deux stars argentines du Paris Saint-Germain (PSG), partagent bien plus que les mêmes maillots portés sur un physique fluet. Les documents Football Leaks, analysés par Mediapart et le consortium European Investigative Collaborations (EIC), révèlent qu’ils ont une passion commune pour les paradis fiscaux.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal