Manafort aurait partagé des sondages liés à Trump avec un représentant russe

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NEW YORK (Reuters) - Paul Manafort, ancien directeur de campagne de Donald Trump, a été accusé par l'équipe du procureur spécial Robert Mueller d'avoir menti sur ses communications avec un ressortissant russe considéré comme proche des services du renseignement russe, selon des documents juridiques rendus publics par erreur mardi.