La déferlante évangélique bouscule la politique brésilienne

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

 Tous, toujours?

Je pense que c'est impossible.Par exemple, il y a des "fidéles" pour qui leur foi est moyen de supporter l'insupportable (pauvreté, injustice, accidents et maladies...).

Le cas des "dirigeants", des "hiérarchies" doit être examiné de près, bien sûr : tout pouvoir put devenir abusif,  nuisible, parfois criminel...

  • Nouveau
  • 09/02/2018 12:15
  • Par

Les églises sans grand chef avancent, plus de libres penseurs juste des "Livre" penseurs, gare au jour où, à ces grenouilles viendra l'envie de se trouver un roi  .

  • Nouveau
  • 09/02/2018 13:13
  • Par

Islam intégriste en Afrique noire mulsulmane Afrique de la conquête religieuse par les arabes, en Afrique de l'ouest non musulmane et afrique centrale explosion aussi des églises évangélistes (avec des agents américains sur place qui oeuvrent comme en Amérique du Sud à l'expansion de ces églises pour accroître leur influence fric et religion corruption et manipulation), extension des églises évangélique en Afrique noire non musulmane devant l'incurie des dirigeants (et aussi la Françafrique) , ici aussi en France dans les communautés africaines noires et antillaises croissance des églises évangélistes venues des US (Politique, fric et influence politique ) .Eglise catholique rigide et institutionnelle oui et qui ne mesure pas ce qui ses passe notamment en Afrique noire...

  • Nouveau
  • 09/02/2018 13:41
  • Par

Ce n'est pas pour rien que le nouveau pape est argentin. La reconnaissance de Jérusalem comme capital d'israël par Trump (soutenu par les évangélistes qui attendent le prophète) est ce la même chose ? 

Nasso, j'ai vu en Afrique de l'Est des représentants de l'église adventiste américaine organiser un séminaire sur le développement durable avec quelques représentants des pays voisins et ça faisait peur. 1 nous avons été viré de notre chambre d'hôtel pour leur faire la place' 2 ils ont sorti 2 enfants d'orphelinat pour se croire "bons" une journée 3 le soir à table un représentant américain se balançait d'avant en arrière comme un psychotique.

 

L'émiettement des groupes religieux ,un peu partout, n'est pas un gros inconvénient pour les multiples "cultes" protestants, qui peuvent profiter, à la fois, de la proximité des contacts d'une Eglise de petite tailles, et de la communauté mondiale de leur monothéisme.

Il y a des différences, et aussi des analogies, avec l'islamisme sans "clergé" organisé, et disponible pour les actions économiques et politiques sous toutes leurs formes, même les moins avouables.

Les organisations hiérarchiques de grande dimension  sont aujourd'hui plus fragiles Par exemple, un scandale impliquant des prêtres catholiques salit et gêne toute la catholicité. Le même genre d'"ennuis" ne peut affecter que "la branche pourrie".

Et l'individualisme de notre époque se satisfait bien  du "chacun sa religion à soi".

Comme beaucoup de pays d'Amérique latine, le Brésil est surtout malade de la délinquance organisée. 

Ce que ne nous pas cet article, et sans doute pas non plus le livre qu'il nous invite à lire, c'est si la montée en puissance de ce nouveau mouvement religieux contribue à faire reculer cette délinquance.

Il serait intéressant de disposer de faits , à propos des "rencontres" de conflit ou de com)licité, entre mafia(s) et sectes; avez-vous des pistes?

Jimmy Morales - comique, théologien évangéliste et président du Guatemala : https://static.mediapart.fr/files/2017/11/06/guatemala-le-feu-du-soupcon.pdf

Aimez vous les uns et allez taper sur la gueule des autres en utilisant les recettes éculées démultipliées par la puissance des moyens de communication modernes. J’es Être assez vieux pour ne pas voir la contamination à l’Europe.

L'Europe st, hélas, "contaminée" depuis longtemps. Les croisades, les  guerres de religion dans notre pays ,même avec les moyens de communiction de l'époque, ont fait trop de désastre, non?

Et, vous le savez comme moi, ,les "moyens de communication (et d'action) modernes" n'ont pas de frontière, sont impossibles à "contrôler", "policer" efficacement.

Je tiens les évangélistes pour des gens extrêmement dangereux. Ils ont une emprise sur leurs fidèles qui leur donne une puissance de frappe considérable, et un aveuglement idéologique qui les rend généralement incapables de ressentir l'humanité des autres. Leur foi semble court-circuiter les neurones de l'empathie, les amenant à un fonctionnement mental proche de celui des psychopathes (pour les plus endurcis en tout cas).

J'ai côtoyé ces gens là dans mon adolescence, et s'il y a bien une chose dont je suis heureux, c'est d'avoir échappé à leurs filets.

Je suis très inquiet pour le Brésil. Mais que faire ? Comment soutenir efficacement les victimes de ces puissances perverses ?

Quelques remarques :

  1. Il faut cesser de voir le Brésil comme une île, les évangélistes sont à la conquête du monde entier, mais ils ont durablement pris pied en Amérique Latine. Ces sectes sont issues des USA qui sont leur soutien. Le géographe Yves Lacoste les disait "agents d’influence géopolitique des milieux dirigeants américains." (Les évangélistes à l'assaut du monde). Ils sont les propagandistes des valeurs des ultraconservateurs américains, et du créationnisme. Temer vient de les autoriser à ouvrir leur première université.
  2. La plupart des églises évangélistes sont impliquées dans des scandales financiers et ont régulièrement affaire à la justice. Leurs dirigeants vivent dans un luxe invraisemblable pour un européen, encore plus en comparaison de la plupart de leurs ouailles à qui ils demandent le "dizimo", 10% de leurs revenus. Plusieurs, comme Crivella, ont déjà fait de la prison.
  3. Leur ascension a été favorisée par l'arrivée de Jean-Paul II qui a fait sortir les prêtres des favelas, imprégnés des valeurs de la théologie de la libération. Les évangélistes ont immédiatement occupé l'espace libéré.

Merci, YVES!

Je vais essayer de me documenter sur la catholicité actuelle d'Amérique du Sud, dont est issu, si je ne me trompe, le pape François ...et qui a un passé lourd dans plusieurs pays ...

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale