L'ETA demande à nouveau un «dialogue direct» avec Paris

L'ETA a une nouvelle fois demandé au gouvernement français, vendredi 9 mars, l'ouverture d'un « dialogue direct » pour « mettre fin définitivement aux conséquences du conflit ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ETA a une nouvelle fois demandé au gouvernement français, vendredi 9 mars, l'ouverture d'un « dialogue direct » pour « mettre fin définitivement aux conséquences du conflit ».