Lavrov parle de propagande anti-russe à l'oeuvre à Londres

Par
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a jugé vendredi que les informations parues en Grande-Bretagne impliquant la Russie dans l'empoisonnement d'un ex-agent double russe n'étaient pas sérieuses et relevaient de la propagande.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ADDIS-ABEBA (Reuters) - Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a jugé vendredi que les informations parues en Grande-Bretagne impliquant la Russie dans l'empoisonnement d'un ex-agent double russe n'étaient pas sérieuses et relevaient de la propagande.