Un retour des réfugiés en Syrie est prématuré, selon le haut commissaire de l'Onu pour les réfugiés

Par
Le retour des réfugiés syriens dans leur pays est très prématuré car la situation est encore trop instable et dangereuse, a affirmé vendredi le haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BEYROUTH (Reuters) - Le retour des réfugiés syriens dans leur pays est très prématuré car la situation est encore trop instable et dangereuse, a affirmé vendredi le haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi.