Un week-end en Corée du Nord

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cent trente journalistes du monde entier ont été invités en Corée du Nord, dictature verrouillée et fermée à la presse, pour assister, le vendredi 6 mai, au congrès du Parti du travail, le rassemblement politique le plus important dans le pays depuis 1980.  La presse a ainsi eu droit à des visites totalement contrôlées du pays. La journaliste Anna Fifield faisait partie de ce voyage promotionnel et a déclaré ceci: «Ce n’est donc pas du tout la vraie Corée du Nord. C’est le côté de Pyongyang que les personnes qui nous surveillent veulent bien nous montrer. [...] Ce sont eux qui nous ont amenés ici. Ils nous accompagnent tout le temps. Nous ne sommes pas libres d’aller où nous voulons.»