L’Iran recule sur l'accord nucléaire, Trump bondit

Par

En annonçant un retour en arrière (contraint) sur l’accord de Vienne, les Iraniens essaient de faire pression sur les Européens pour contrer Washington qui mise sur l’escalade des hostilités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le face-à-face entre les États-Unis et l’Iran qui se joue depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, les Iraniens ont, pour la première fois, joué une carte défensive : ils ont annoncé mercredi 8 mai 2019 qu’ils revenaient sur deux de leurs engagements pris lors de la signature de l’accord de Vienne sur le nucléaire conclu en 2015. Immédiatement, Washington a répliqué en imposant de nouvelles sanctions sur Téhéran, un an après s’être retiré unilatéralement de l’accord global.