Le Pakistan confirme qu'Asia Bibi a quitté le pays

Par
Le Pakistan a confirmé jeudi qu'Asia Bibi, chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème contre l'islam et qui a passé huit ans en prison, avait quitté le Pakistan plus de six mois après son acquittement par la Cour suprême.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

ISLAMABAD (Reuters) - Le Pakistan a confirmé jeudi qu'Asia Bibi, chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème contre l'islam et qui a passé huit ans en prison, avait quitté le Pakistan plus de six mois après son acquittement par la Cour suprême.

"Asia Bibi a quitté le Pakistan de son plein gré", a déclaré à Islamabad le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mohammad Faisal. "C'est une personne libre et elle est partie comme elle le désirait", a-t-il ajouté.

Le porte-parole n'a toutefois pas confirmé que Bibi avait rejoint sa famille au Canada.

Le départ d'Asia Bibi pour le Canada avait été annoncé mercredi par son avocat, Saif Ul Malook.

Asia Bibi, condamnée à mort en première instance en 2010, a vu sa condamnation annulée par la Cour suprême en octobre dernier.

Un recours contre cet acquittement, déposé par des islamistes qui réclamaient son exécution, a été rejeté en février.

Il était reproché à cette mère de quatre enfants, ouvrière agricole, d'avoir tenu des propos critiques envers l'islam quand des voisins lui avaient demandé de ne pas boire de l'eau dans le même verre qu'eux parce qu'elle était chrétienne.

Asia Bibi était toujours menacée de mort au Pakistan par des fondamentalistes musulmans qui dénonçaient la clémence de la justice. Sa libération en novembre dernier avait provoqué des émeutes.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale