L’Iran est secoué de tensions internes et externes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La ville de Khorramshahr et le Grand Bazar de Téhéran sont deux hauts lieux symboliques dans l’imaginaire de la révolution islamique. Dans le sud de l’Iran, Khorramshahr fut le Verdun iranien pendant la longue guerre contre l’Irak (1980-1988). Elle fut détruite, perdue, en dépit d’une résistance acharnée, et reprise deux ans plus tard. Cité martyre aux yeux du nouveau régime islamique qui s’installait, elle fut rebaptisée un temps Khouninshahr, la Ville du sang. Elle a aussi donné son nom au plus performant des missiles balistiques iraniens.