Au Brésil, les médias alternatifs sont en première ligne

Par

Ils s'appellent Midia Ninja ou Rio na Rua, ces groupes de journalistes-citoyens tentent de contrecarrer les médias installés en proposant leurs propres couvertures des événements. « Le public a compris qu’il ne devrait pas être otage d’une narration, Midia Ninja remplit ce vide », explique l'un de ses fondateurs. Rio de Janeiro, de notre correspondante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

 Rio de Janeiro, de notre correspondante