«La politique de la France en Libye pose beaucoup de problèmes»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les membres du dialogue politique libyen, dont est issu le gouvernement d’union nationale (GNA), non reconnu par toutes les parties impliquées dans le conflit libyen, se sont à nouveau réunis début septembre à Tunis pour tenter de résoudre les crises politiques et sécuritaires du pays, après l'accord inter-libyen signé fin 2015 au Maroc.