AQPA et Youssef Al Ayyiri, inspirateurs des frères Kouachi

Par

L’histoire de cette branche d’Al-Qaïda basée au Yémen, dont se revendiquent les frères Kouachi, témoigne en elle-même des évolutions du djihadisme mondialisé, à la pointe des technologies de communication en ligne comme des techniques de combat.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), organisation dont se réclament les frères Kouachi, se distingue aujourd’hui au sein des organisations djihadistes, cette branche d’Al-Qaïda le doit d’abord à un homme, Youssef Al Ayyiri qui, avec l’arrivée d’Internet, a fait entrer Aqpa dans la « modernité » technologique – quand les autres branches d’Al-Qaïda se sont peu à peu « ringardisées », favorisant plus tard l’essor de l’organisation de l’État islamique. Pionnier du djihadisme en ligne, cet ancien garde du corps d’Oussama Ben Laden a d’abord contribué à la fin des années 1990 à la Voix du Caucase, l’un des tout premiers sites djihadistes, avant de créer le sien, al Nida (L’appel).