85 civils tués en dix jours dans la Ghouta orientale, dit l'Onu

Par

Les bombardements des forces gouvernementales syriennes sur l'enclave rebelle assiégée de la Ghouta orientale, à l'est de Damas, ont coûté la vie à au moins 85 civils depuis le 31 décembre, a déclaré mercredi le commissaire des Nations unies aux droits de l'homme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Les bombardements des forces gouvernementales syriennes sur l'enclave rebelle assiégée de la Ghouta orientale, à l'est de Damas, ont coûté la vie à au moins 85 civils depuis le 31 décembre, a déclaré mercredi le commissaire des Nations unies aux droits de l'homme.