Suisse : le fantasme des votes contre l'immigration massive

Par

A l'exception de deux cantons, les zones géographiques qui ont voté majoritairement pour le projet de limitation de « l'immigration de masse », adopté dimanche 9 février, sont celles où résident le moins d'immigrés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les cantons qui ont le plus massivement voté « oui » au projet de limitation de l'« immigration de masse », adopté dimanche 9 février, sont paradoxalement ceux dans lesquels résident le moins d'étrangers, selon une infographie, publiée sur le blog de Martin Grandjean, historien et chercheur à l'Université de Lausanne.