Suisse : le fantasme des votes contre l'immigration massive

A l'exception de deux cantons, les zones géographiques qui ont voté majoritairement pour le projet de limitation de « l'immigration de masse », adopté dimanche 9 février, sont celles où résident le moins d'immigrés.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les cantons qui ont le plus massivement voté « oui » au projet de limitation de l'« immigration de masse », adopté dimanche 9 février, sont paradoxalement ceux dans lesquels résident le moins d'étrangers, selon une infographie, publiée sur le blog de Martin Grandjean, historien et chercheur à l'Université de Lausanne.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal