Des opposants vietnamiens accusent Facebook d'aider le régime de Hanoï

Par
Des défenseurs des droits de l'homme vietnamiens et des groupes de presse indépendants ont écrit à Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, pour lui demander si, par certaines de ses pratiques, le réseau social qu'il dirige n'aide pas le pouvoir communiste vietnamien à réprimer la dissidence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

HANOÏ (Reuters) - Des défenseurs des droits de l'homme vietnamiens et des groupes de presse indépendants ont écrit à Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, pour lui demander si, par certaines de ses pratiques, le réseau social qu'il dirige n'aide pas le pouvoir communiste vietnamien à réprimer la dissidence.