Egypte: l'armée systématise les violences sexuelles pour réprimer la jeunesse

Par Claire Talon

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Caire, correspondance. « Dis : je suis une femme », « Dis : je suis une pute », « Dis : je suis un pédé », « Dis que ta mère est une pute », « Dis que ton père est une pute » : voilà en substance le grand oral auquel la police et l’armée égyptiennes soumettent la jeunesse à l’heure des examens de fin d’année.