Le groupe de soutien au Liban rappelle le principe de non-ingérence

Par
Le groupe international de soutien au Liban (GISL) a appelé jeudi au respect du principe de "dissociation" des conflits régionaux, après la victoire du Hezbollah aux élections du 6 mai.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BEYROUTH (Reuters) - Le groupe international de soutien au Liban (GISL) a appelé jeudi au respect du principe de "dissociation" des conflits régionaux, après la victoire du Hezbollah aux élections du 6 mai.

Le GISL, qui réunit Etats-Unis, Russie, Chine, France, Allemagne, Italie, Grande-Bretagne et Union européenne, a par ailleurs invité Beyrouth à relancer le dialogue sur sa stratégie de défense.

Le Liban a accepté le principe de dissociation des conflits régionaux en 2012, ce qui n'a pas empêché le Hezbollah pro-iranien de s'impliquer militairement dans le conflit syrien aux côtés des forces fidèles à Bachar al Assad, tout comme Téhéran.

L'armée israélienne a annoncé avoir frappé dans la nuit de mercredi à jeudi la plupart des positions militaires iraniennes en Syrie à la suite de tirs de roquettes sur le plateau du Golan, territoire syrien annexé en 1981 par l'Etat hébreu.

"Nous sommes impatients de coopérer avec le nouveau gouvernement pour donner suite à ses engagements internationaux, notamment aux résolutions 1559 (2004) et 1701 (2006) adoptées pour étendre l'autorité de l'Etat libanais à l'ensemble du territoire national et assurer son monopole de l'usage légitime de la force", disent les Etats-membres du GISL dans un communiqué conjoint.

Les résolutions en question exigent le retrait de toutes les forces étrangères du Liban, le désarmement des milices, Hezbollah compris, et fixent les termes du cessez-le-feu de 2006 entre le Liban et Israël.

Le mouvement chiite, considéré comme une oragnisation terroriste par les Etats-Unis, et ses alliés ont remporté un peu plus de la moitié des sièges au Parlement libanais lors des élections législatives de dimanche.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale