Algérie: ce que cache la purge en cours

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«On va certainement assister à une volonté de faire tomber des têtes pour montrer qu’il y a une volonté de renouvellement, de changement, et à une éviction progressive de tous ces personnages qui ont assisté, accompagné Bouteflika ces vingt dernières années », prédisait le 26 mars dernier, dans un entretien à Mediapart, le spécialiste du Maghreb Luis Martinez alors que l’armée et son chef d’état-major Ahmed Gaïd Salah, pur produit du régime, venaient de lâcher le désormais ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika (qui sera contraint à la démission quelques jours plus tard le 2 avril).