Le pays du Brexit, malade du coronavirus et des inégalités

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Royaume-Uni), de notre correspondante.– De la part de Boris Johnson, on pensait avoir tout vu et tout entendu. Pourtant, le premier ministre britannique conservateur a réussi à provoquer la stupéfaction, une fois de plus, mercredi 3 juin à la Chambre des communes.